Référencement White Hat et black hat : lequel choisir ?

Le référencement White Hat, comme le black hat, se pratiquent au sein des habitués du référencement naturel. Dans les règles du graphisme, le blanc représente la perfection, la pureté, la propreté. Tandis que le noir est symbole d’obscurité, de mystère. Dans le référencement naturel, ou SEO, les deux couleurs gardent chacune sa signification. Entre le chapeau blanc et le chapeau noir, quelle stratégie adopter pour un résultat efficace et à long terme ?

Pourquoi chercher tous les moyens pour être vus ?

Les objectifs de chaque site web restent les mêmes :

  • Être repéré par les internautes intéressés, apparaître sur la première page des moteurs de recherche ;
  • Amener le client à prendre la décision d’acheter ;
  • Donner envie à la personne de revenir et de promouvoir elle-même le produit ou le service au niveau de son réseau.

Pour y arriver, chacun ne ménage pas ses efforts. Tous les moyens sont utilisés pour y parvenir.

SEO White hat : suivre la discipline

Le référencement White hat consiste à suivre les règles instaurées par les moteurs de recherche afin d’optimiser un site web. Le résultat dépendra des efforts entrepris pour bien se positionner sur Google, par exemple :

  • La consistance du contenu ;
  • L’insertion des mots-clés pertinents ;
  • La structuration du site, qui permet une navigation aisée entre les pages ;
  • La précision accordée aux balises pour une ergonomie optimale.

SEO black hat : le faux du référencement

De la même manière qu’un concept appelle son opposé, le référencement black hat est le contraire du blanc. Il rassemble toutes les tactiques utilisées pour déjouer les algorithmes des moteurs de recherche. Ceux qui pratiquent le référencement black hat profitent des brèches dans ces algorithmes. En quelque sorte, ce sont des manières de tromper le mécanisme des moteurs de recherche :

  • Plagier le contenu des autres sites. Copier un contenu existant ;
  • Publier des contenus générés automatiquement. Le résultat est un contenu sans valeur pour les internautes ;
  • L’insertion de faux backlinks. Il s’agit d’utiliser un logiciel pour concevoir des liens, comme s’ils provenaient d’autres sites ;
  • Faire des fausses accusations concernant un concurrent. Annoncer par exemple qu’il pratique le SEO black hat ;
  • Inventer des commentaires et les insérer dans les forums ou les blogs qui parlent du même sujet.
A lire
Mon Coach Webmarketing : retour sur le Hackathon de Nouvelle-Calédonie

Le SEO black hat sera découvert à la mise à jour des algorithmes du moteur de recherche, qui sanctionne le site en question. Le changement des algorithmes sert exactement à détecter les failles et améliorer le référencement naturel.

Le bon triomphe toujours du méchant

Le référencement black hat permet d’avoir un résultat rapide, mais malheureusement éphémère. Les algorithmes des moteurs de recherche changent régulièrement. Cela donne l’opportunité de détecter et de combler les failles précédentes.

Quant au référencement white hat, il nécessite un travail de fond, le résultat est progressif, mais à long terme. Le travail est à améliorer régulièrement, selon la mise à jour des procédés des moteurs de recherche.

Comme dans les histoires, le héros réussit toujours, après avoir fourni beaucoup d’efforts, traversés beaucoup de difficultés, vaincu tous les obstacles, et enfin arrêter le méchant..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je m'abonne !

Actualité du webmarketing, astuces, conseils gratuits

Abonnez-vous à la newsletter de MonCoachWebmarketing, et recevez tous nos conseils, astuces, et bons plans. C'est GRATUIT !
close-link